Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1995 > Etape par étape > Etape 12 : Saint Etienne - Mende

Etape 12 : Saint Etienne - Mende

222,5 km. 14 juillet 1995

- Laurent Jalabert, un 14 juillet
Laurent Jalabert vient de remporter, à Mende, le 14 juillet, une grande victoire sur le Tour.
Il est le 5ème français depuis 30 ans à lever les bras le jour de la fête nationale (après Anquetil, Delisle, Thévenet et Barteau).
Cette victoire est pour lui la 16ème de l’année.
Milan - San Remo, Paris-Nice, le Critérium International, la Flèche Wallonne, le Midi-Libre et le Tour de Catalogne ne lui ont pas suffi.
Comment s’est-il imposé cette fois ?

-  Il s’échappe dès le 24ème km
La 1ère côte qui mène à Saint-Maurice-en-Gourgois coupe le peloton en 2.
Ne figurent dans le 1er groupe que 3 Banesto. Indurain a de quoi s’inquiéter !
Au sommet de cette côte, Dario Bottaro (Gewiss) trouve l’ouverture. Il est aussitôt rejoint par Laurent Jalabert.
Au 44ème km, Melchior Mauri, un coéquipier de Jalabert, réussit à les rejoindre tandis que le peloton se regroupe à l’arrière.
Au 69ème km, Peron, Podenzana et, surtout, Neil Stephens, un 3ème Once, parviennent à faire la jonction avec les 3 premiers échappés.
Une aubaine pour Jalabert !
Le peloton est à 4’ puis, au sommet de la côte des Baraques, à 10’10’’ !
Laurent Jalabert, 6ème ce matin à 9’16’’ est virtuel maillot jaune.
Les Banesto doivent prendre les choses en main.
Gérard Rué commente : « C’est incroyable ce qu’ils roulaient devant. On croyait qu’ils allaient coincer et on perdait du temps ! ».

- Il peut remercier ses coéquipiers
Après avoir effectué un gros travail, Stephens est lâché dans la côte de Charpal.
Mauri accomplit lui aussi un effort remarquable (« J’étais dans un grand jour, à mon sommet physique. ») de façon à ce que son leader compte toujours 7’36’’ d’avance à 25 km du but.
Dans la montée de la Croix-Haute (3 km à 10% !), à 4,5 km de la ligne, Jalabert prouve que ses équipiers ne se sont pas sacrifiés pour rien.
Il produit son attaque et l’emporte en solitaire devant ses parents venus en voisins.
Il vient de récupérer 5’41’’ sur les leaders et s’installe à la 3ème place du classement général.

- Zülle perd quelques secondes
La dernière montée permet à Pantani, Riis et Indurain de faire la différence.
Alex Zülle, souffrant d’un genou, doit leur concéder 17’’ à l’arrivée.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Laurent Jalabert (Fra) en 5h19’5’’
2 Massimo Podenzana (Ita) à 29’’
3 Dario Bottario (Ita) à 42’’
4 Melchior Mauri (Esp) à 48’’
5 Andrea Peron (Ita) à 1’30’’
6 Marco Pantani (Ita) à 5’41’’
7 Bjarne Riis (Dan) m.t.
8 Miguel Indurain (Esp) m.t.
9 Alex Zülle (Sui) à 5’58’’
10 Laurent Brochard (Fra) m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Miguel Indurain (Esp) en 52h46’51’’
2 Alex Zülle (Sui) à 2’44’’
3 Laurent Jalabert (Fra) à 3’35’’
4 Bjarne Riis (Dan) à 6’
5 Melchior Mauri (Esp) à 7’56’’
6 Tony Rominger (Sui) à 8’56’’
7 Ivan Gotti (Ita) à 8’57’’
8 Marco Pantani (Ita) à 12’38’’
9 Fernando Escartin (Esp) à 14’20’’
10 Claudio Chiappucci (Ita) à 14’59’’
<< étape précédente | étape suivante >>