Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1995 > Etape par étape > Etape 2 : Perros-Guirec - Vitré

Etape 2 : Perros-Guirec - Vitré

235,5 km. 3 juillet 1995

- La chasse aux bonifs
Frankie Andreu, 3ème du classement général, attaquait dès le 3ème km afin d’empocher les secondes de bonification accordées au 16ème km.
Il résistait longtemps avec 50 m d’avance mais il était finalement débordé et Jalabert récupérait 2’’. Il n’était plus qu’à 5’’ du maillot jaune.
Pendant ce temps, le champion de France Eddy Seigneur (Gan), souffrant d’un genou, était lâché peu après et abandonnait au 80ème km.
Le 2ème sprint-bonifications à Saint-Méen-le-Grand, la patrie de Louison Bobet, allait se révéler capital : Jalabert l’emportait. Il était virtuellement leader du Tour.
Lors du 3ème sprint-bonifications, 2 échappés (Maassen et Vanderaerden) se partageaient les 2 premières places mais Jalabert réglait le peloton et confortait un peu plus sa tunique.

- Virenque piégé
Maassen et Vanderaerden repris, une cassure scindait le peloton en 2 à 9 km de l’arrivée.
On retrouvait piégée toute l’équipe Festina, à l’exception de Laurent Brochard, 2ème au classement général, ce soir.
Bruno Roussel, le directeur sportif de l’équipe, ne décolérait pas : « Quand on prétend terminer dans les 6 premiers du Tour et que les Once roulent, on va se mettre à côté de Indurain et Rominger. »
Richard Virenque venait de laisser 19’’ dans cette opération.

- Mario Cipollini sans problème
A 2 km de l’arrivée, Skibby et Fondriest ont tenté leur chance.
Cipollini avouera plus tard qu’il a eu peur à ce moment là que personne ne puisse les rattraper. C’était sans compter sur Zülle qui a, alors, effectué un travail considérable pour le compte de Jalabert.
Il ne restait plus à Cipollini qu’à terminer le travail : lancé par Martinello, il se détachait plein centre aux 200 m et, irrésistible, il terminait presque en roue libre.
Il s’agissait là de sa 2ème victoire d’étape après celle des Sables d’Olonne en 1993.

- Laurent Jalabert maillot jaune
15 victoires (dont Milan-San-Rémo) à ce jour, Jalabert est en train de réaliser une merveilleuse année.
Le maillot jaune qu’il vient de revêtir n’est qu’une ligne de plus à son palmarès, un an jour pour jour après son terrible accident d’Armentières.
C’est en tout cas ce qu’il déclare à l’arrivée, tout en confirmant que « le leader chez nous, c’est toujours Zülle. »

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Mario Cipollini (Ita) en 5h26’35’’
2 Giovanni Lombardi (Ita)
3 Djamolidine Abdoujaparov (Ouz)
4 Fabio Baldato (Ita)
5 Frédéric Moncassin (Fra)
6 Maarten Den Bakker (PB)
7 Laurent Jalabert (Fra)
8 Francesco Frattini (Ita)
9 Bjarne Riis (Dan)
10 Alexandre Gontchenkov (Ukr) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Laurent Jalabert (Fra) en 11h24’50’’
2 Laurent Brochard (Fra) à 5’’
3 Bruno Thibout (Fra) à 12’’
4 Jacky Durand (Fra) à 22’’
5 Thierry Laurent (Fra) à 24’’
6 Melchior Mauri (Esp) à 25’’
7 Fabio Baldato (Ita) à 26’’
8 Alex Zülle (Sui) à 26’’
9 Arsenio Gonzales (Esp) à 26’’
10 Frankie Andreu (USA) à 27’’
<< étape précédente | étape suivante >>