Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1995 > Etape par étape > Prologue : Saint-Brieuc

Prologue : Saint-Brieuc

7,3 km. 1 juillet 1995

- Un prologue en semi-nocturne
C’est la télévision qui a dicté sa loi à Saint-Brieuc.
Pour gonfler l’Audimat, les organisateurs ont décidé de faire partir les coureurs entre 18h10 et 21h40.
Certains coureurs n’hésiteront pas à affirmer qu’il s’agit d’une des causes des nombreuses chutes (entre autres Zülle, Nelissen et, bien sûr,Boardman) qui ont émaillé le parcours : « J’ai eu très peur par moments, car j’étais totalement ébloui par ces gros projecteurs placés devant nos yeux. Sur le dernier kilomètre, je découvrais les barrières quelques mètres seulement avant de débouler devant. » (Jalabert).

- Un Tour de France de 3 minutes
Chris Boardman (Gan) était le grand favori de ce prologue.
6 mois qu’il se préparait pour cet événement !
Tout s’est effondré au bout de 3’.
Il avait décidé malgré la pluie qui avait fait son apparition à 19h12 de prendre tous les risques.
Au premier temps intermédiaire, il était à 3’’ de Francis Moreau, parti sur le sec et 3ème de ce prologue.
Il en avait terminé avec le parcours sinueux de 1500m. Il pouvait filer à près de 80 km/h dans la descente vers le Légué.
C’est alors que sa roue arrière dérapait. Il tombait, était conduit à l’hôpital de Saint-Brieuc. Diagnostic : double fracture de la malléole gauche.
Peut-être aurait-il dû faire comme la plupart des coureurs ?
Ils n’ont pas pris la peine, sous la pluie, de mettre une roue arrière pleine, sachant que les rayons atténuent la prise au vent.

- Les favoris ne prennent pas de risques
Miguel Indurain n’a pas pris le même risque que le britannique. Il s’est contenté d’assurer.
Il a terminé 35ème à 5’’ de Tony Rominger (30ème).
Evgueni Berzin n’a pas rassuré ses supporters : 157ème à 1’7’’, c’est inquiétant !

-  Jacky Durand, quel palmarès !
Dernier vainqueur français du Tour des Flandres en 1992, champion de France en 1993 et 1994, vainqueur l’année dernière d’une étape du Tour, le lavallois Jacky Durand enlevait le prologue.
Bien sûr, il avait bénéficié de l’avantage de partir à 18h37 et d’éviter ainsi la pluie.
Il avait alors eu « le sentiment de faire un bon chrono, et, sur le coup, de faire dans les 10 premiers ».
On peut d’ailleurs à ce propos noter l’intelligence de Cyrille Guimard, le directeur sportif de Castorama.
Celui-ci avait prévu, connaissant les conditions météorologiques, de placer 2 bons coureurs (Durand et Laurent) parmi les premiers partants.
Bien vu !

- Thierry Marie sous la pluie
L’équipe Castorama a fait très fort à Saint-Brieuc puisque c’est Thierry Marie qui a réalisé le meilleur temps sous la pluie.
Cela ne lui permet cependant que de se classer 19ème à 19’’ de son coéquipier.

Classement du prologue

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jacky Durand (Fra) en 9’
2 Thierry Laurent (Fra) à 2’’
3 Francis Moreau (Fra) à 3’’
4 Laurent Brochard (Fra) à 4’’
5 Aïtor Gonzales Arsenio (Esp) m.t.
6 Rolf Aldag (All) à 5’’
7 Frankie Andreu (USA) m.t.
8 Gabrielle Colombo (Ita) à 8’’
9 Sephen Swart (NZ) m.t.
10 Bruno Thibout (Fra) à 9’’
étape suivante >>