Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1931 > Etape par étape > Etape 23 : Charleville - Malo-les-Bains

Etape 23 : Charleville - Malo-les-Bains

271 km. 25 juillet 1931

-  « La lettre »
Le maillot jaune Antonin Magne reçoit chaque jour des centaines de lettres qu’il ne lit pas. Qu’est ce qui le pousse à ouvrir celle-ci, plus grande que les autres, provenant de Menin à la frontière belge ? Personne ne le sait mais l’auteur de la missive le prévient qu’il a surpris une conversation dans le café des parents Rebry. Ces derniers affirmaient que leur fils Gaston allait tenter, avec Demuysère (3ème du général) un grand coup entre Charleville et Malo. Gaston Rebry ? Un spécialiste des pavés, vainqueur cette année de Paris-Roubaix ! « Tonin le Taciturne » prend cet avertissement très au sérieux. Il choisit un grand développement (49 dents devant, 18, 17 et 16 derrière), des boyaux « sûrs » de 380 grammes et se place délibérément dans le sillage des 2 routiers belges.

- « Bienvenue chez les ch’tis »
Sous une pluie battante, les coureurs roulent paisiblement jusqu’Etroeungt puis, soudain, Rebry bondit hors du peloton. Demuysère et Magne le rejoignent. C’est parti pour 177 km d’enfer, sur des routes en mâchefer, des pavés disjoints, des voies cyclables glissantes, des trottoirs vicieux, des rails de tramway profilés pour piéger les roues de vélo.
Dans un premier temps, le maillot jaune ne relaie pas ses compagnons de fugue mais les 2 flamands lui font comprendre qu’à ce petit jeu, il va bientôt « manger de l’herbe ». Antonin se décide donc à passer devant. Pas très longtemps. A Valenciennes, il tombe en sautant les rails de tramway. Heureusement, Rebry est lui-même gêné par la chute du français. Il doit mettre pieds à terre tandis que Demuysère s’enfuit en solitaire. Au prix d’un effort inouï, " Tonin " revient sur Rebry puis sur Demuysère. Plus question ensuite de relayer. Il s’agit uniquement de se concentrer sur l’état des chemins empruntés et de faire confiance aux 2 « régionaux » : « Quand j’entendais « Links », ça partait à gauche, quand j’entendais « Rechts », ça partait à droite ».
1’ d’avance sur un petit groupe de poursuivants à Valenciennes, 9’ à Maubeuge, 11’ à Lille, 17’30’’ à Malo où Gaston Rebry l’emporte. Antonin Magne est épuisé mais il a parfaitement résisté à l’ultime assaut. Demain, c’est l’apothéose à Paris...
3ème de l’étape, Jef Demuysère détrône Pesenti et s’installe à la 2ème place du général.

JPEG - 38.9 ko
Les 2 belges devant. A. Magne les accompagne jusqu’au bout.


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Gaston Rebry (Bel) en 8h8’16’’
2 Antonin Magne (Fra) à 11’’
3 Jef Demuysère (Bel) m.t.
4 André Leducq (Fra) à 17’34’’
5 Maurice Dewaele (Bel)
6 Erich Metze (All)
7 Antonio Pesenti (Ita)
8 Hubert Opperman (Sui) t.m.t.
9 Kurt Stoepel (All) à 18’24’’
10 Julien Vervaecke (Bel) à 23’37’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Antonin Magne (Fra)
2 Jef Demuysère (Bel) à 12’56"
3 Antonio Pesenti (Ita) à 22’21’’
<< étape précédente | étape suivante >>