Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1931 > Etape par étape > Etape 15 : Nice - Gap

Etape 15 : Nice - Gap

233 km. 17 juillet 1931

- Une étape décevante...
Nous sommes au sommet du col d’Allos. Arrivent roue dans roue Demuysère, Faure, Schepers, le maillot jaune Magne, Pesenti, Bulla, Buchi, Vervaecke, Dewaele, Pancera, Pélissier...
Malgré les 15 km à 10%, il ne s’est rien passé. Reste la longue et difficile descente puis une soixantaine de kilomètres de plat et nous allons encore assister au sempiternel sprint.
A Barcelonnette, en bas de la descente, Pesenti et Demuysère, 2ème et 3ème du général, ont distancé Antonin Magne d’1’, Pélissier de 3’, Di Paco de 4’. Pas de quoi se réveiller la nuit. Le regroupement général ne va pas tarder.

- ... qui restera dans les annales
Et bien non ! Tandis que le maillot jaune rencontre un problème avec sa chaîne, ses 2 adversaires mettent les bouchées doubles. Demuysère surtout ! « La Locomotive Humaine » n’a pas apprécié les critiques concernant son manque d’esprit offensif. Il entraîne l’italien dans son sillage durant de nombreux kilomètres avant de le déposer et de remporter l’étape avec 2’19’’ d’avance sur lui.
Pendant ce temps, Pélissier, Péglion, le touriste-routier Guiramand et Di Paco ont rejoint Magne et la course-poursuite s’est engagée. Très vite, Péglion et Guiramand ont rendu les armes devant l’obstination et la puissance de Pélissier. Comme l’année précédente lors de l’étape Grenoble - Evian, « Charlot » s’est déchaîné. Sous le vent défavorable, pendant plus de 20 km, le cadet de la prestigieuse dynastie a mené le train à 40, 45 km/h. Antonin l’a quelque peu relayé mais pour lui laisser aussitôt le commandement des opérations. A 15 km de Gap, les 2 tricolores étaient pointés à 3’25’’ de Demuysère, à 2’15’’ de Pesenti. Quelque temps après, Pélissier semblait faiblir. Di Paco, impeccable dans son rôle d’équipier, pensait peut-être qu’il pouvait en profiter pour filer rejoindre son compatriote. C’était mal connaître le français qui retrouvait des forces, récupérait son rival transalpin et achevait brillamment son œuvre. A l’arrivée, Pesenti ne franchissait la ligne que 3 petites secondes avant les tricolores, épuisés mais heureux. La Tunique était sauvée.
Plus tard, Charles Pélissier confiera : " Je ne suis pas très sûr que j’aurais été capable de me sublimer de la sorte pour mon propre compte. J’ai été tellement habitué, lors de mes débuts, à rouler pour Henri et Francis, à leurs ordres, les yeux fermés, dans la ferveur et la dévotion, que le réflexe s’est développé. Je suis meilleur quand je me bats pour les autres. "

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jef Demuysère (Bel) en 8h43’20’’
2 Antonio Pesenti (Ita) à 2’19’’
3 Raffaele Di Paco (Ita) à 2’22’’
4 Antonin Magne (Fra) m.t.
5 Charles Pélissier (Fra) à 2’29’’
6 Alfons Schepers (Bel) à 8’27’’
7 Maurice Dewaele (Bel)
8 Max Bulla (Aut)
9 Marius Guiramand (Fra)
10 Giuseppe Pancera (Ita) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Antonin Magne (Fra)
2 Antonio Pesenti (Ita) à 4’58’’
3 Jef Demuysère (Bel) à 13’44’’
<< étape précédente | étape suivante >>