Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1976 > Etape par étape > Etape 15 : Saint-Lary-Soulan - Pau

Etape 15 : Saint-Lary-Soulan - Pau

195 km. 11 juillet 1976

- Thévenet à l’agonie
Le col d’Aspin (km 24) est gravi au train par un peloton groupé. Dans le Tourmalet, Delisle, certainement frustré d’avoir perdu le maillot de leader, attaque à plusieurs reprises. Thévenet et Ocana en font les frais. L’espagnol raccrochera le bon wagon plus tard, pas le bourguignon. Epuisé physiquement, meurtri dans son amour-propre par la contre-performance de la veille, Thévenet terminera l’étape dans le gruppetto à 13’19’’.

- Zoetemelk pusillanime ?
A la Mongie, Galdos (6ème du général) accélère. Le maillot jaune Van Impe se méfie et colle à sa roue. Les 2 hommes franchissent en tête le Tourmalet (km 54). Zoetemelk (2ème du général) qui ne s’est pas battu pour rester dans leur sillage est pointé à 1’10’’. Va-t-il, aujourd’hui comme hier, regretter cet acte ? Non, il reste 140 km à couvrir et Van Impe ne relaie pas l’espagnol. Tout rentre rapidement dans l’ordre.

- Exploit de Panizza
Dans la vallée, 8 coureurs (Labourdette, Giuliani, Talbourdet, Menendez, Pesarrodona, Bellini, Ovion et Panizza) s’extirpent du peloton de tête. Ils escaladent ensemble le Soulor avant que Panizza ne sprinte dans les derniers lacets de l’Aubisque (km 120). Tandis que ses compagnons sont repris, le lombard effectue une descente de grande qualité (1’50’’ d’avance à Laruns, km 138).
La route est encore difficile (côtes de Piétat et d’Esquillot) mais Panizza ne fléchit pas. Il évite le retour d’un groupe de contre-attaquants (dont Pollentier qui en profite pour passer de la 13ème à la 7ème place du général) pour remporter en solitaire sa seule victoire sur le Tour.
4ème en 1974, 2ème du Giro 80, Wladimiro Panizza ne reviendra plus sur la Grande Boucle (13ème cette année à Paris). En 2002, il sera victime d’une crise cardiaque à 56 ans.
Notons pour conclure sur ce sujet que la formation Scic-Fiat a réalisé une étape en tout point remarquable. Malheureuse ce matin après le forfait de Baronchelli (dysenterie), la formation transalpine a parfaitement relevé la tête en classant, derrière Panizza, Paolini (2ème) et Caverzasi (4ème).
Quant au peloton maillot jaune, il a franchi la ligne avec 5’44’’ de retard.

JPEG - 18.5 ko
Panizza (1,64 m) file vers Pau

- Triste fin
Herman Van Springel (2ème en 68) n’a pas achevé sa carrière de la plus belle des façons. Le flamand a été mis hors-course, ainsi que Tabak, Bellet et Molinéris, pour avoir été « outrageusement » poussé dans les cols.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Wladimiro Panizza (Ita) en 6h1’37"
2 Enrico Paolini (Ita) à 2’16"
3 Michel Pollentier (Bel)
4 Arnaldo Caverzasi (Ita)
5 Donato Giuliani (Ita)
6 Antonio Menendez (Esp)
7 Georges Talbourdet (Fra)
8 Carlos Melero (Esp)
9 José Martins (Por) t.m.t.
10 Freddy Maertens (Bel) à 5’44"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Lucien Van Impe (Bel) en 82h55’45"
2 Joop Zoetemelk (PB) à 3’18"
3 Raymond Delisle (Fra) à 9’27"
4 Walter Riccomi (Ita) à 10’22"
5 Raymond Poulidor (Fra) à 11’42"
6 Francisco Galdos (Esp) à 12’13"
7 Michel Pollentier (Bel) à 13’9"
8 Fausto Bertoglio (Ita) à 13’36"
9 Freddy Maertens (Bel) à 14’8"
10 José Pesarrodona (Esp) à 14’45"
<< étape précédente | étape suivante >>