Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2006 > Etape par étape > Etape 14 : Montélimar - Gap

Etape 14 : Montélimar - Gap

180,5 km. 16 juillet 2006

- Le programme du jour

GIF - 19.6 ko
Source : ASO

Km 14 : Côte du Bois-de-Salles, catégorie 3 (5,1 km à 4,2 %)
Km 50 : Sprint de Bonté
Km 72,5 : Col de Peyruergue, catégorie 3 (5,5 km à 4,8 %)
Km 97 : Col de Perty, catégorie 2 (8,8 km à 5,1 %)
Km 160,5 : Sprint de La Plaine
Km 171 : Col de la Sentinelle, catégorie 2 (5,2 km à 5 %)

- A l’attaque
Dès le départ, les attaques se succédaient mais le peloton n’accordait pas de bon de sortie jusqu’au kilomètre 33 où Kessler, Fedrigo et Commesso trouvaient l’ouverture, rapidement rejoints par 8 autres coureurs : Martinez, Sastre, Moreau, Leipheimer, Aerts, Vila, Karpets et Zubeldia. Analyser attentivement cette liste, vous vous apercevrez tout de suite que certains coureurs étaient trop dangereux pour le général. Il fallait qu’ils se relèvent pour que cette échappée ait une chance. Et c’est ce qu’ils ont fait ! Finalement, 5 hommes restaient seuls en tête : Aerts, Fedrigo, Commesso, Kessler et Martinez.



- Du renfort
Au kilomètre 70, Verbrugghe et Canada revenaient sur eux alors que Martinez était lâché. L’écart atteignait 3’35 au kilomètre 78 et 5’35 au maximum.

- Du dégât
A quarante kilomètres de l’arrivée, alors que les 6 coureurs arrivaient en pleine vitesse, Verbrugghe percutait la glissière de sécurité et basculait dans les ronces. Résultat : fracture du fémur gauche, 6 mois d’arrêt ! Quelques secondes auparavant, Canada était tombé sur l’asphalte et avait buté lui aussi contre la barrière de sécurité. Résultat : fracture de la clavicule droite ! Quant à Kessler, il suivait Canada de près. Il a réalisé un soleil au dessus de la glissière mais il est reparti sans pour autant parvenir à rejoindre le trio de tête.



- En duo
Derrière, le peloton réagissait. L’écart tombait à 35 secondes à 12 kilomètres de l’arrivée. Dans le col de la sentinelle, Fédrigo accélérait. Si Commesso arrivait à rester dans sa roue, Aerts était distancé.
Plus que 9 petites secondes d’avance à l’entrée du dernier kilomètre. Suffisant néanmoins pour que Pierrick Fedrigo, le champion de France 2005, l’emporte au grand désespoir du rusé transalpin qui en avait déjà battu plus d’un à ce petit jeu.


JPEG - 23.8 ko
Fédrigo le plus rapide



- Première
Le lot-et-garonnais offrait à l’équipe Bouygues-Telecom de Jean-René Bernaudeau son premier succès sur le Tour de France. Jamais d’ailleurs Bernaudeau, en sept ans de participations à la Grande Boucle, n’avait gagné d’étape !



- Le classement de l’étape

Pos. Coureur Équipe Nat Écart
1 FEDRIGO Pierrick BTL FRA 4h 14’ 23"
2 COMMESSO Salvatore LAM ITA 00’ 00"
3 VANDEVELDE Christian CSC USA 00’ 03"
4 MOREAU Christophe A2R FRA 00’ 07"
5 TOTSCHNIG Georg GST AUT 00’ 07"
6 GARZELLI Stefano LIQ ITA 00’ 07"
7 BOOGERD Michael RAB NED 00’ 07"
8 MORENI Cristian COF ITA 00’ 07"
9 HINCAPIE George DSC USA 00’ 07"
10 EVANS Cadel DVL AUS 00’ 07"

- Le classement général

Pos. Coureur Équipe Nat Écart
1 PEREIRO SIO Oscar CEI ESP 64h 05’ 04"
2 LANDIS Floyd PHO USA 01’ 29"
3 DESSEL Cyril A2R FRA 01’ 37"
4 MENCHOV Denis RAB RUS 02’ 30"
5 EVANS Cadel DVL AUS 02’ 46"
6 SASTRE Carlos CSC ESP 03’ 21"
7 KLÖDEN Andréas TMO GER 03’ 58"
8 ROGERS Michael TMO AUS 04’ 51"
9 MERCADO Juan Miguel AGR ESP 05’ 02"
10 MOREAU Christophe A2R FRA 05’ 13"


<< étape précédente | étape suivante >>
Source : Jan Dorrestijn
Source : Jan Dorrestijn