Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1988 > Etape par étape > Etape 12 : Morzine - l’Alpe d’Huez

Etape 12 : Morzine - l’Alpe d’Huez

227 km. 14 juillet 1988

- Parcours : Cols de la Madeleine, du Glandon et montée de l’Alpe d’Huez

- Fignon non-partant
Comme on pouvait s’y attendre, Fignon ne prend pas le départ de cette rude étape : «  J’ai eu ma dose. J’ai craqué. Les sportifs sont des hommes comme tout le monde. J’ai besoin de faire le vide », confessera-t-il en conférence de presse.

- Simon tente de sauver son maillot
Le début d’étape est rythmé par les côtes de Châtillon et de Pont d’Arbon que franchit en tête le porteur du maillot à pois, Jérôme Simon.
Il s’agit là pour lui des dernières étincelles car l’étape se compliquera beaucoup et il ne la terminera que 34ème à 13’ du vainqueur. Adieu sa 2ème place du général !

-  Bernard encore en difficulté dès la Madeleine
Favori du Tour cette année, Bernard n’est décidément pas à la hauteur. Il craque dès le premier col de la journée et finit l’étape 82ème à 22’.
C’en est terminé de ses derniers espoirs.
Pendant ce temps, le français de l’équipe Z-Peugeot Henri Abadie caracole en tête mais une chute dans la descente de ce col le contraint à baisser pavillon.

- Le col du Glandon comme révélateur
Depuis quelques jours, Luis Herrera fait figure d’épouvantail.
Mais, à quelques km du sommet du Glandon, il donne des signes de fatigue. Pedro Delgado s’en aperçoit et porte l’estocade à 1,5 km du haut. Il est accompagné par Steven Rooks.
Les 2 hommes passent avec 28’’ d’avance sur 9 hommes (Parra, Pensec, Pino, Theunisse, Hampsten, Mottet, Winnen, Alcala et Herrera). Le maillot jaune Steve Bauer est à 1’14’’.
A Bourg d’Oisans, les 2 fuyards possèdent 1’25’’ sur un peloton de 16 coureurs.

-  Herrera cède du terrain
Herrera tente de refaire son handicap dans le bas de l’Alpe d’Huez mais il doit bientôt s’avouer vaincu. Il se classe 5ème de l’étape à 1’6’’. Le colombien n’est pas encore définitivement battu mais c’est une grosse déception.

- Rooks l’emporte
A 3 km de l’arrivée, Parra et Theunisse rejoignent Delgado et Rooks.
Les PDM sont en surnombre. Il est logique que l’un des deux, Rooks en l’occurrence, attaque et l’emporte.
17’’ plus tard, arrivent Theunisse et Delgado, suivis de Parra.
Les hommes forts de ce Tour 1988 sont maintenant clairement définis !

- Delgado maillot jaune
Bauer (7ème à 2’34’’) a brillamment résisté mais il doit cependant céder son beau maillot à Delgado (Reynolds).
2ème du Tour l’année dernière, l’espagnol a, plus que jamais, tout misé sur cette épreuve, n’hésitant pas à boycotter son propre Tour national.
Au soir de cette étape, son directeur sportif, Echavarri n’y va pas par 4 chemins. Il déclare : «  J’espère maintenant que tous les groupes espagnols comprendront qu’il serait très important pour notre cyclisme que l’un d’entre nous remporte le Tour de France. Et que Pedro est l’unique à pouvoir le faire ».
Si ce n’est pas un appel à l’Union Sacrée, cela y ressemble fortement.

JPEG - 24.5 ko
Rooks et Delgado dans l’Alpe d’Huez


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Steven Rooks (PB) en 6h55’44’’
2 Gert-Jan Theunisse (PB) à 17’’
3 Pedro Delgado (Esp) m.t.
4 Fabio Parra (Col) à 23’’
5 Luis Herrera (Col) à 1’6’’
6 Thierry Claveyrolat (Fra) à 2’31’’
7 Steve Bauer (Can) à 2’34’’
8 Eric Boyer (Fra) à 3’8’’
9 Peter Winnen (PB) m.t.
10 Andrew Hampsten (USA) à 4’21’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Pedro Delgado (Esp) en 47h3’13’’
2 Steve Bauer (Can) à 25’’
3 Fabio Parra (Col) à 1’20’’
4 Steven Rooks (PB) à 1’38’’
5 Luis Herrera (Col) à 2’25’’
6 Gert-Jan Theunisse (PB) à 3’55’’
7 Peter Winnen (PB) à 4’3’’
8 Eric Boyer (Fra) à 4’14’’
9 Ronan Pensec (Fra) à 6’1’’
10 Andrew Hampsten (USA) à 6’26’’
<< étape précédente | étape suivante >>