Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2003 > Etape par étape > Etape 14 : Saint-Girons - Loudenvielle-Le-Louron

Etape 14 : Saint-Girons - Loudenvielle-Le-Louron

20 juillet - 191,5 km

- Parcours
Col de Latrape (2ème cat.), col de la Core (1ère cat.), col du Portet d’aspet (2ème cat.), col de Mente (1ère cat.), col du Portillon (1ère cat.) et le col de Peyresourde (1ère cat.).

- Virenque dans la légende
Il était écrit que cette 14ème étape, forte de ses 6 cols, était celle qui allait permettre à Richard Virenque d’égaler, en remportant pour la 6ème fois le maillot à pois , Federico Bahamontés et Lucien Van Impe.
Tout avait été préparé par la QuickStep : dès le 4ème kilométre, 17 coureurs dont entre autres Bettini et Rogers (QuickStep) et notre Richard National s’échappaient.
Virenque allait alors engranger les points au classement de la montagne, assurant sa position de meilleur grimpeur. Rogers et Bettini réussissaient à l’emmener jusqu’au pied du col du Portillon, avant dernier de la journée.

- Simoni sauve son tour
C’est à cet endroit que l’échappée victorieuse, composée de Dufaux, Simoni et biensûr Virenque allait se dessiner.
Simoni, au bord de l’abandon samedi, était pris en sandwich entre les 2 ex-coéquipiers et amis du temps de Festina que sont Dufaux et Virenque. Il tentait alors de leur fausser compagnie dans le col de Peyresourde, en vain.
A trop se regarder, ils furent même repris par Peron (de l’échappée des 17) à 1 km de l’arrivée. Simoni réglait tout ce beau monde au sprint, devançant dans l’ordre Dufaux et Virenque. L’italien lâchait : « C’est vrai que j’ai failli abandonner samedi. Je n’étais pas bien et Martinelli m’a dit d’arrêter. (..) J’ai cette force en moi qui me fait aller plus loin. Les battants finissent toujours par s’imposer. »

- Armstrong fait rouler ses adversaires
L’américain avait sans doute prévu la grande offensive de Virenque. En intégrant Beltran dans l’échappée matinale, il allait obliger ses adversaires à faire le travail quand le groupe de tête compta jusqu’à 15’ d’avance, Beltran devenant virtuellement maillot jaune.
Ce sont les Euskaltel et les Bianchi qui durent œuvrer pour réduire l’écart.

- Vinokourov se rapproche
Dans Peyresourde, Vinokourov décidait d’attaquer. Mayo prenait sa roue sans toutefois vouloir (pour protéger Zubeldia) ou pouvoir le relayer.
Lance Armstrong se contentait de suivre Ullrich qui effectuait toute la montée en tête du groupe. Les 2 hommes se neutralisaient mais perdaient 43’’ sur Vinokourov.

- Loudenvielle : Armstrong comme Lemond ?
3 fois vainqueur du Tour (86, 89 et 90), Greg Lemond subissait en 1991 à Loudenvielle la loi d’un « jeune » espagnol Miguel Indurain qui allait porter pour la 1ère fois le maillot jaune de leader. L’américain avait explosé dans le Tourmalet, col que les coureurs de ce Tour franchiront lors de la 15ème étape dans l’autre sens en montant par Sainte- Marie-de-Campan, là où Eugéne Christophe avait autrefois forgé sa propre fourche ...
Quel destin pour Lance Armstrong ?

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Gilberto Simoni (Ita) en 5h31’52"
2 Laurent Dufaux (Sui) m.t
3 Richard Virenque (Fra) m.t
4 Andrea Peron (Ita) à 3"
5 Walter Beneteau (Fra) à 10"
6 Alexandre Vinokourov (Kaz) à 41"
7 Iban Mayo (Esp) m.t
8 8. Steve Zampieri (Sui) m.t
9 9. Haimar Zubeldia (Esp) à 1’24"
10 10. Ivan Basso (Ita) m.t

Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Lance Armstrong (Usa) en 61h07’17"
2 Jan Ullrich (All) à 15"
3 Alexandre Vinokourov (Kaz) à 18"
4 Haimar Zubeldia (Esp) à 4’16"
5 Iban Mayo (Esp) à 4’37"
6 Ivan Basso (Ita) à 7’01"
7 Tyler Hamilton (Usa) à 7’32"
8 Francisco Mancebo (Esp) à 10’09"
9 Christophe Moreau (Fra) m.t
10 Carlos Sastre (Esp) à 12’40"
<< étape précédente | étape suivante >>
Source : Jan Dorrestijn
Source : Jan Dorrestijn