Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1904 > Etape par étape > Etape 1 : Paris - Lyon

Etape 1 : Paris - Lyon

467 km. 2 et 3 juillet 1904

-  Aucouturier a déjà perdu le Tour
Le départ de ce 2ème Tour de France est fixé à 21 heures le samedi 2 juillet depuis le café « le Réveil Matin » de Montgeron. 87 coureurs sont au départ mais de nombreux cyclistes anonymes se mêlent au peloton. Beaucoup sont dangereux et, après quelques kilomètres, c’est la chute. Pothier et Aucouturier en sont les principales victimes. Garin en profite pour accélérer l’allure. Lyon est encore très loin mais il faut profiter des moindres circonstances. A Fontainebleau (km 35), Aucouturier est à 10’. A Nemours, il crève et doit attendre que le belge Samson le dépanne. La nuit lui causera encore d’autres soucis. Résultat : 14ème de l’étape à 2h30’ du vainqueur.
Décidément, les années se suivent et se ressemblent : En 1903, « le Terrible », déjà considéré comme le seul véritable adversaire de Garin, avait abandonné dès le 1er jour.

-  Garin a-t-il course gagnée ?
Devant, les choses sérieuses commencent après le contrôle de Moulins (km 281) lorsque l’italien Giovanni Gerbi suggère de monter une côte à pied, pratique courante à l’époque puisque les coureurs ne disposent que d’une seule vitesse. Le suisse Michel Frédérick s’apprête à accepter lorsque Garin accélère, Pothier dans sa roue. Le trou est rapidement fait. On ne les reverra plus.
Sous le coup de 14 heures, les voilà à Lyon, accompagnés, ici encore de «  pédards » (des cyclistes amateurs) qui provoquent une cassure dont profite Garin pour remporter l’étape devant son «  équipier » Pothier.

- Les premières sanctions
Pothier 2ème ? N’est-ce-pas le même homme qui a chuté avec Aucouturier en tout début d’étape ? Si, bien sûr. D’accord, « le Boucher de Sens » a rapidement repris contact avec la tête de course mais son vélo était en si mauvais état qu’à Montargis (km 102), il était pointé avec un quart d’heure de retard. Le temps de changer de machine et nous voici à Cosne (km 174) où nous retrouvons Pothier avec les premiers ! Extraordinaire cet homme : seul, il est parvenu à effectuer la jonction avec un peloton qui n’a pas faibli d’allure.
En réalité, Pothier avouera à Lyon avoir roulé derrière la voiture de M. Delattre, son directeur sportif, et sera sanctionné au niveau financier.
Desgrange sera moins indulgent vis-à-vis de Pierre Chevalier. 3ème de l’étape, ce dernier sera exclu de l’épreuve pour avoir effectué une partie du parcours en voiture.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Maurice Garin (Fra)* en 17h7’6’’
2 Lucien Pothier (Fra)* à 24’’
3 Pierre Chevalier (Fra)** à 19’54’’
4 Michel Frédérick (Sui)*** à 37’54’’
5 Giovanni Gerbi (Ita) à 43’29’’
6 César Garin (Fra)* à 1h4’54’’
7 François Beaugendre (Fra)
8 Emile Lombard (Bel) t.m.t.
9 Henri Gauban (Fra) à 1h5’54’’
10 Alfred Faure (Fra) à 2h2’54’’


* disqualifié le 30/11/1904
** éliminé à Lyon
*** déclaré vainqueur de l’étape le 30/11/1904

étape suivante >>