Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1958 > Etape par étape > Etape 14 : Pau - Luchon

Etape 14 : Pau - Luchon

129 km. 9 juillet 1958

- Bahamontès fête dignement ses 30 ans
Comme la veille, Federico Bahamontès bénéficie d’un traitement de faveur étant donné son retard au général. Il peut s’enfuir avant que n’apparaissent les 1ères difficultés en compagnie d’autres coureurs (Chaussabel, Busto, Privat, Colette) peu intéressés par le classement final.
Cela permet à l’ibérique de faire le plein au Grand Prix de la Montagne (Aspin et Peyresourde aujourd’hui) et même, cette fois, de conserver suffisamment d’avance en descente pour résister victorieusement au retour de ses adversaires.
Bahamontès remonte peut-être lentement au général (30ème à 24’ du leader) mais il vient surtout de gagner sa 1ère étape sur le Tour, le jour de ses 30 ans !

-  Favero nouveau maillot jaune
Cette étape semble avoir été la copie-conforme de la précédente. Dans Peyresourde, Gaul a maintes fois accéléré. Geminiani a été le seul à se mettre dans le rouge pour conserver le contact jusqu’à 2 km du sommet. Gaul pouvait ensuite s’octroyer quelques secondes d’avance. Le regroupement dans la descente était encore une fois inévitable.
10 hommes se présentaient donc groupés à Luchon, près de 2’ après Bahamontès.
Bobet s’apprêtait à lancer le sprint à un kilomètre de la ligne lorsque sa roue arrière se décentrait. Impossible dans ces conditions de jouer un rôle quelconque dans l’emballage final. Vito Favero en profitait pour rafler les 30’’ de bonifications. 2ème du général ce matin à 3’’ de Gem, l’italien s’emparait de la 1ère place.

JPEG - 4.7 ko
1er Tour pour Favero (26 ans) et consécration suprême !

- Les déclarations de Bobet
Au soir de la 1ère étape pyrénéenne, Louison Bobet aurait déclaré à une radio : «  Si je ne peux gagner ce Tour de France, j’aiderai Geminiani, mon copain. »
Aussitôt, c’est le branle-bas de combat au sein de la délégation française. Ces paroles constituaient une grave menace pour Anquetil et pouvaient même être considérées comme une violation des règlements du Tour : un coureur coupable de collusion avec une équipe rivale est passible de disqualification.
Le lendemain, le triple vainqueur du Tour revenait quelque peu sur ses dires : « J’ai seulement déclaré que si l’équipe de France n’était plus en mesure de gagner et si nous avions un cadeau à faire, ce serait plutôt en faveur de Geminiani. On a tronqué ma déclaration, voilà tout... »

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Federico Bahamontès (Esp) en 3h35’22’’
2 Vito Favero (Ita) à 1’58’’
3 Gilbert Bauvin (Fra)
4 Jacques Anquetil (Fra)
5 Jean-Pierre Schmitz (Lux)
6 Brian Robinson (GB)
7 Jean Brankart (Bel)
8 Gastone Nencini (Ita)
9 Raphaël Geminiani (Fra)
10 Charly Gaul (Lux) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Vito Favero (Ita) en 64h28’33’’
2 Raphaël Geminiani (Fra) à 27’’
3 François Mahé (Fra) à 3’55’’
4 Jean Graczyk (Fra) à 4’
5 Gilbert Bauvin (Fra) à 5’3’’
6 Gilbert Desmet (Bel) à 5’25’’
7 Joseph Planckaert (Bel) à 8’27’’
8 Jacques Anquetil (Fra) à 8’46’’
9 Salvador Botella (Esp) à 9’47’’
10 Charly Gaul (Lux) à 10’11’’
<< étape précédente | étape suivante >>