Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1953 > Etape par étape > Etape 22 : Montluçon - Paris

Etape 22 : Montluçon - Paris

328 km. 26 juillet 1953

- Bobet fait honneur à son maillot
Les coureurs se sont élancés à 7 heures du matin pour effectuer 250 premiers kilomètres pendant lesquels il ne se passe strictement rien. C’est dans la côte de Dourdan (km 280) que l’on enregistre la première véritable attaque. Elle est l’œuvre ... du maillot jaune Louison Bobet ! Le Breton prend quelques centaines de mètres d’avance mais il ne peut résister longtemps à la chasse menée par les Italiens.

- Les adieux de Magni et Bartali
La côte de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (km 302) permet à Gauthier (France) et Baroni (Italie) de s’échapper. Ces 2 hommes sont rejoints à la sortie de Versailles (km 316) par Magni et Drei (Italie), Forestier (Nord-Est Centre), Couvreur (Belgique), Morvan (Ouest), Molinéris (Sud-Est) et Voorting (Pays-Bas). Les derniers kilomètres sont couverts à une allure folle. Mario Baroni emmène le sprint du Parc des Princes de façon à ce que son leader Fiorenzo Magni l’emporte.
L’équipe d’Italie vient ici de redorer quelque peu son blason. Il semble cependant qu’elle soit en déclin : Bartali (39 ans) termine son dernier Tour à la 11ème place sans s’être particulièrement distingué. Magni (33 ans) a quand même remporté 2 étapes mais il n’a pas pesé sur le classement général (15ème à Paris). Lui non plus ne reviendra plus sur les routes de France au mois de juillet. Heureusement, en montant sur la 3ème marche du podium, Astrua (27 ans) a perpétué la tradition. Le Piémontais (1927-2010) reviendra sur la Grande Boucle (7ème en 1955 ; abandon en 1957) sans connaître la gloire.

JPEG - 43.5 ko
7ème et dernière victoire de Magni sur le Tour

- 6 ans que la France attend cela
Louison Bobet termine l’étape dans le peloton à 31’’ de Magni. « Le Boulanger de Saint-Méen » vient de remporter, à 28 ans, son 1er Tour de France à la vitesse moyenne de 34,605 km/h. Bartali (33,443 km/h en 1948) est battu. Dans quelques minutes, la Marseillaise va retentir, ce qui n’était plus arrivé depuis le sacre de Jean Robic en 1947.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Fiorenzo Magni (Ita) en 9h42’53’’
2 Mario Baroni (Ita)
3 Jean Forestier (Fra)
4 Hilaire Couvreur (Bel)
5 Joseph Morvan (Fra)
6 Bernard Gauthier (Fra)
7 Umberto Drei (Ita)
8 Pierre Molinéris (Fra)
9 Gerrit Voorting (PB) t.m.t.
10 Antonin Rolland (Fra) à 31’’
<< étape précédente | classement général final >>