Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1953 > Etape par étape > Etape 9 : Bordeaux - Pau

Etape 9 : Bordeaux - Pau

197 km. 12 juillet 1953

- Magni au sprint
Peu d’offensives en ce début d’étape. Il faut avouer que la météo n’est guère favorable : des averses pour commencer, le déluge pour finir. La course se joue à la sortie de Saint-Sever (km 135) dans une bosse qui étire le peloton jusqu’à ce qu’il casse. Kemp, Schaer, Suykerbuyk, Roks, Close, Forestier, Astrua, Van Genechten, Teisseire, Pontet, De Smet, Gauthier, G. Voorting, Robic, Couvreur, Renaud, Lauredi, Rolland, Impanis, Vidal-Porcar, Magni, Géminiani, Walkowiak, Rossello, Koblet, Bobet, Darrigade, Bartali. Bauvin, Malléjac, Dupont, Mirando, Chupin et Wagtmans, rejoints par Van Est, Audaire, Mahé et Trobat possèdent 45’’ d’avance au 161ème km. Rien ne peut désormais arrêter ce peloton, à l’exception d’un ennui mécanique pour Close (9ème du général) qui condamne toute la formation belge. Walkowiak, Vidal-Porcar, Chupin et Trobat lâchent prise dans la côte d’Auga (km 175). Pour les autres, direction Pau où le sprint est réglé par Fiorenzo Magni devant Hugo Koblet. 6ème victoire d’étape sur le Tour pour le champion d’Italie qui s’est imposé à 3 reprises sur les routes du Giro cette année (9ème du général). Et le maillot jaune, me direz-vous ?

JPEG - 13.9 ko
29 hommes pénétrent sur le circuit de la Place de Verdun à Pau. Magni distance nettement Kubler, Robic, Schaer (maillot vert) et Bartali

- Hassenforder s’effondre
Voici 4 jours que Roger Hassenforder promène son beau maillot sur les routes de France. C’est fini. Alors que la bagarre vient juste de débuter, à Saint-Sever, le peloton se coupe en 2. Aucun des favoris n’est piégé, sauf le pauvre Hassenforder, malade. L’Alsacien se laisse glisser en queue de groupe avant d’être irrémédiablement lâché par ses compagnons d’infortune. Secouru par Labertonnière et Quennehen, Hassen termine à 6’53’’ du vainqueur et abandonne sa Tunique à Fritz Schaer, l’ancien possesseur de la relique. Relégué à la 11ème place du général, Hassenforder a quand même réussi son pari : faire parler de lui dès sa 1ère participation.
Ne raconte-t-on pas partout quelques unes de ses pitreries ? Des exemples ? Il ne compte plus les fois où, après s’être échappé, il se cache dans un champ, laissant le peloton courir vainement après lui, tandis qu’en dernière position, il s’amuse comme un fou. Une autre anecdote, racontée par l’auteur lui-même, cette fois : « Un jour, j’ai ramassé une pleine musette de pommes vertes que j’avais été cueillir dans les arbres. J’ai battu tout le monde. Tous les gars avaient la colique. Moi pas : je m’étais bien gardé d’en manger. »

JPEG - 20.2 ko
Le public a réclamé un tour d’honneur au "Petit Diable". Hassen l’a fait

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Fiorenzo Magni (Ita) en 5h9’58’’
2 Hugo Koblet (Sui)
3 Jean Robic (Fra)
4 Fritz Schaer (Sui)
5 Gino Bartali (Ita)
6 Wim Van Est (PB)
7 Raymond Impanis (Bel)
8 Jacques Dupont (Fra)
9 Raphaël Geminiani (Fra)
10 Antonin Rolland (Fra) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Fritz Schaer (Sui) en 54h4’4’’
2 Wout Wagtmans (PB) à 1’2’’
3 Jacques Renaud (Fra) à 3’30’’
4 Thijs Roks (PB) à 3’55’’
5 Gilbert Bauvin (Fra) à 4’40’’
6 Wim Van Est (PB) à 5’26’’
7 Gerrit Voorting (PB) à 5’45’’
8 François Mahé (Fra) à 5’46’’
9 Jean Robic (Fra) à 6’
10 Giancarlo Astrua (Ita) m.t.
<< étape précédente | étape suivante >>