Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1971 > Etape par étape > Etape 9 : Clermont-Ferrand - Saint-Etienne

Etape 9 : Clermont-Ferrand - Saint-Etienne

153 km. 6 juillet 1971

- 9 hommes devant
Après une première offensive dans la côte de Dourbias (km 46,5) très vite anéantie, Danguillaume (Peugeot) relance les hostilités au 51ème km, entraînant avec lui Lopez-Carril (Kas) et Spruyt (Molténi). Les 3 hommes passent le col des Fourches et se disputent le point chaud à Ambert. Dans le col des Pradeaux, ils se font rejoindre par Genty (Bic) et, pour un temps seulement, par Schutz. Aimar (Sonolor) et Francioni (Ferretti) puis Wagtmans (Molténi), Genet (Mercier) et Godefroot (Peugeot) parviennent également à effectuer la jonction. Au sommet du col la Croix-de-l’Homme-Mort, le peloton est à 2’20’’.
Dans la descente, Wagtmans se détache. Ses adversaires le conservent longtemps en point de mire avant de se décider à mettre un terme à l’aventure. Derrière, le peloton laisse filer (6’8’’ à l’arrivée).

- Godefroot sauve sa saison
La bataille pour la victoire d’étape fait rage dans les 20 derniers kilomètres. Le groupe se scinde bientôt en 2 parties et l’on retrouve devant les 2 Peugeot (Danguillaume et Godefroot) opposés aux 2 Molténi (Spruyt et Wagtmans) sous l’arbitrage de Francioni. La tactique des « lionceaux » est parfaite : Danguillaume harcèle sans arrêt les équipiers de Merckx tandis que Godefroot se contente de suivre. Au sprint, le gantois ne leur laisse aucune chance. Non seulement il gagne l’étape mais il s’empare aussi du maillot vert qui avait trouvé refuge sur les épaules de Karstens depuis la chute de De Vlaeminck à Nevers. Autant dire que cela redonne du baume au cœur de Godefroot, peu à son aise depuis le début de saison.

- Aimar se replace mais...
Les grands ont préféré récupérer aujourd’hui. On pourrait donc considérer que Lucien Aimar, vainqueur du Tour en 1966, a fait une bonne opération en remontant à la 16ème place du général à 7’13’’ de Merckx. Ceci dit, Stablinski, son directeur sportif, ne semble pas des plus satisfaits : « Oui, il a démarré mais il a fallu que j’aille lui dire deux mots dans le peloton. En tentant sa chance plus tôt, il n’aurait pas accompli des efforts inutiles qu’il paya. Je dois me préparer à mettre une croix sur le dossier Aimar. Heureusement que je dispose de jeunes derrière. » Pas tendre, le "Père Stab"...

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Walter Godefroot (Bel) en 4h2’18"
2 Wilmo Francioni (Ita)
3 Jozef Spruyt (Bel)
4 Jean-Pierre Danguillaume (Fra)
5 Marinus Wagtmans (PB) t.m.t.
6 Jean- Pierre Genet (Fra) à 32"
7 Vicente Lopez-Carril (Esp)
8 Jean-Claude Genty (Fra)
9 Lucien Aimar (Fra) t.m.t.
10 Gianni Motta (Ita) à 6’8"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eddy Merckx (Bel) en 49h5’6"
2 Joop Zoetemelk (PB) à 36"
3 Luis Ocana (Esp) à 37"
4 Gosta Pettersson (Sue) à 1’16"
5 Bernard Thévenet (Fra) à 1’58"
6 Gianni Motta (Ita) à 2’1"
7 Enrico Paolini (Ita) à 2’24"
8 Tomas Pettersson (Sue) à 2’48"
9 Lucien Van Impe (Bel) à 2’51"
10 Leif Mortensen (Dan) à 3’12"
<< étape précédente | étape suivante >>