Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2000 > Presentation > Les forces en présence

Les forces en présence

Pour la 1ère fois depuis 1991, le Tour de l’an 2000 réunit les 3 derniers vainqueurs de l’épreuve :

- Jan Ullrich, vainqueur en 1997, 2ème en 1996 et 1998. Il lui suffit simplement d’être en condition pour s’élever largement au dessus du lot.
- Marco Pantani, vainqueur en 1998. Il n’a disputé que 3 semaines de course cette année (le Giro). C’est trop peu mais on a vu sur l’Izoard qu’il restait, peut-être, le grimpeur du siècle.

- Surtout, Lance Armstrong, le vainqueur sortant. Il a fait une bien belle impression lors du Dauphiné Libéré où il a favorisé la victoire de son équipier, Tyler Hamilton. Il est au moins aussi fort que l’an dernier. Ne cherchez pas plus loin le favori !

D’autres personnalités méritent d’apparaître au rang d’outsiders :
-  Alex Zülle (Banesto), 2ème en 1995 et en 1999.

-  Fernando Escartin (Kelme), 3ème l’an dernier.

-  Abraham Olano et Laurent Jalabert de l’équipe Once.
Jalabert vise en effet le podium sur une course où il a connu de belles années (1995 surtout) mais aussi le plus souvent des coups durs comme l’accident d’Armentières en 1994 ou le « syndrome du premier col » en 1996 et 1997.

- Richard Virenque (Polti) sera prêt, c’est certain. Il s’est effacé toute la 1ère partie de la saison mais un 6ème maillot à pois doit hanter ses esprits.
Les français ne sont que 36 au départ, ce qui est peu comparé aux 93 italiens présents cette année sur le Giro.
2 équipes françaises n’ont d’ailleurs pas été retenues : Jean Delatour et BigMat-Auber 93.

Le gros morceau du Tour sera constitué de 4 journées dans lesquelles seront compris le Ventoux et 2 des 3 grandes étapes des Alpes, très privilégiées cette année.

Connaîtra-t-on le véritable vainqueur de l’épreuve le 23 juillet à Paris ?
La question mérite d’être posée car les échantillons prélevés à l’issue des contrôles antidopage seront congelés jusqu’au moment où les analyses seront effectuées. Il faudra attendre pour cela que la méthode de dépistage de l’EPO mise au point à Châtenay-Malabry obtienne une validation scientifique complète.