Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1909 > Présentation > Les forces en présence

Les forces en présence

- Petit-Breton aura-t-il raison ?
L’année dernière, en annonçant son retrait de la compétition cycliste, Petit-Breton prédisait la victoire de François Faber lors de l’édition 1909. « L’Argentin » a-t-il vu juste ? Il est désormais permis d’y croire. «  Le Géant de Colombes » a gagné sa 1ère course en ligne, le Tour de Lombardie, quelques semaines après avoir terminé 2ème de la Grande Boucle. Cette année, à 22 ans, le Luxembourgeois (Faber a demandé sa naturalisation le 25 janvier 1909 mais la nouvelle ne s’est pas encore ébruitée) a quitté l’équipe Peugeot, absente de l’épreuve, pour intégrer la très puissante formation Alcyon.
Outre Faber, les « bleu ciel », dirigés par Alphonse Baugé, comptent dans leur rang Cyriel Van Hauwaert (1er de Bordeaux-Paris 1909), Louis Trousselier (vainqueur du Tour 1905), Gustave Garrigou (4ème du Tour 1908), le tout jeune champion de France Jean Alavoine et Paul Duboc (1er du Tour de Belgique 1909). Excusez du peu !

-  Qui face aux Alcyon ?
Luigi Ganna (Atala), 5ème du Tour l’année dernière, a remporté Milan-San-Rémo et le Giro. La fatigue devrait se faire sentir…
Octave Lapize, 22 ans lui aussi, s’est emparé de Paris-Roubaix au nez et à la barbe des Alcyon mais son équipe « Biguet » peut difficilement rivaliser.
Quant à Passerieu (2ème en 1906, 3ème en 1908), ne comptez pas sur lui. « L’Anglais de Paris », perturbé par le service militaire, est absent.

-  Création des « Isolés »
Désormais, les coureurs sont répartis en 2 entités : les «  Groupés » au nombre de 38 représentant 7 équipes et bénéficiant d’un important support technique et balistique et les «  Isolés ». Ceux-ci doivent se débrouiller seuls. Il leur appartient de réserver leur hôtel, d’acheter leur matériel, de préparer leur ravitaillement, de réparer les pièces défaillantes de leur vélo avec les moyens du bord et d’aller chercher des soins chez les médecins de rencontre. Autant dire qu’ils n’ont aucune chance de figurer en bonne place du classement général final.