Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1907 > Présentation > Les forces en présence

Les forces en présence

- Peugeot vs Alcyon
Plus question pour la formation Peugeot de survoler l’épreuve comme ce fut le cas en 1905 et 1906. Certes, l’équipe de Valentigney fait toujours forte impression avec Georges Passerieu (2ème du Tour l’année dernière, vainqueur de Paris-Roubaix cette année), Gustave Garrigou (Champion de France en titre), Lucien Petit-Breton (4ème du Tour 1906, 1er lauréat de Milan-San Rémo au mois d’avril) et Emile Georget (5ème du Tour 1906).
Mais, cette fois, les Peugeot ne sont pas les seuls à viser les plus hautes marches du podium. Les Alcyon, avec Aucouturier comme directeur sportif, alignent Louis Trousselier (Tour de France 1905, 3ème en 1906), Cyrille Van Hauwaert (Bordeaux-Paris 1907) et Marcel Cadolle (Bordeaux-Paris 1906). Pas pour faire de la figuration.

- Les Italiens pointent le bout du nez
Pour la 1ère fois, les Italiens s’intéressent au Tour de France par l’intermédiaire de l’équipe Otav qui délègue 3 excellents routiers : Luigi Ganna (futur vainqueur du Tour d’Italie en 1909), Carlo Galetti (qui lui succèdera en 1910 et 11) et Eberardo Pavesi (qui inscrira son nom au Giro 1912, disputé par équipes, en même temps que ses 2 coéquipiers).

- Une formule inchangée
Henri Desgrange semble avoir trouvé ses marques puisqu’il décide, comme l’année précédente, de conserver le classement général aux points et de répartir les coureurs en 2 catégories : les « libres » et les « poinçonnés » qui, comme Petit-Breton, doivent effectuer toute la compétition sur le même vélo.