Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1999 > Etape par étape > Etape 16 : Lannemezan - Pau

Etape 16 : Lannemezan - Pau

192 km. 21 juillet 1999

- Parcours : Col d’Aspin, col du Tourmalet, col d’Aubisque par le col du Soulor

- Le podium est formé
C’est dans le Soulor que Fernando Escartin, déjà vainqueur la veille, décida de jouer son va-tout. Il lui restait plus de 6’ à reprendre sur Armstrong mais il ne voulait rien avoir à regretter.
Alors, il plaça une mine à 4km du sommet.
Armstrong réagit immédiatement. Zülle et Belli aussi.
Dufaux et Virenque restèrent impuissants. Olano venait juste de recoller, après être passé à 3’ au sommet du Tourmalet. Il n’était pas en mesure de suivre à ce moment crucial.
Armstrong, Escartin, Zülle : le podium du Tour prenait forme.

- Une course-poursuite de 35 km
Ces 3 hommes, auxquels il ne faut pas oublier d’inclure Wladimir Belli (Festina), ont facilement rejoint les 3 échappés du Tourmalet : Tonkov, Elli et Etxebarria ainsi que leurs contre-attaquant.
C’est donc à 12 qu’ils ont parcouru les 35 km pour rejoindre Pau.
Derrière, les Saeco de Dufaux (4ème du général), les Mapeï de Nardello (6ème) et les Lotto de Van de Wouver (10ème) tentaient de limiter les dégâts : prés de 3’30’’.
Ils y réussissaient assez bien, puisque, finalement, Armstrong et les autres leaders du Tour ne franchissaient la ligne qu’1’52’’ avant eux.

- 2ème victoire d’étape pour Etxebarria
Les 12 hommes de tête ne sont pas restés groupés jusqu’au bout.
A l’entrée de Pau, les coureurs qui n’avaient pas roulé se sont enfuis, appâtés par la victoire d’étape.
Comme à Saint-Flour, le petit coureur de la Once, David Etxebarria, se montrait le plus fort.
Comme à Saint-Flour, il empêchait Alberto Elli de lever les bras en signe de victoire.
« Bastardo de español ! » commentera l’italien quelques minutes après la course. Il estimait, en effet, que le basque n’avait pas roulé dans l’ascension du Tourmalet.

- Armstrong positif aux corticoïdes ?
Le journal « le Monde » révélait avant-hier la trace de corticoïdes dans les analyses d’urine du maillot jaune.
Finalement, Armstrong est lavé de tout soupçon.
Il s’agissait d’une pommade afin de traiter une dermatose au niveau de l’entrejambe.
Cela est parfaitement légal.
A une condition : qu’il ait fourni une prescription médicale le jour du contrôle.
Or, ce n’était pas le cas !

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 David Etxebarria (Esp) en 5h17’07"
2 Carlos Contreras (Col)
3 Alberto Elli (Ita)
4 Alexandre Vinokourov (Kaz)
5 José Luis Arrieta (Esp) t.m.t.
6 Marcos Serrano (Esp) à 5"
7 Wladimir Belli (Ita) à 21"
8 Pavel Tonkov (Rus)
9 Francisco-Tomas Garcia (Esp)
10 Alex Zülle (Sui) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Lance Armstrong (Usa) en 78h02’53"
2 Fernando Escartin (Esp) à 6’15"
3 Alex Zülle (Sui) à 7’28"
4 Laurent Dufaux (Sui) à 10’30"
5 Richard Virenque (Fra) à 11’40"
6 Daniele Nardello (Ita) à 13’27"
7 Angel Casero (Esp) à 13’34"
8 Abraham Olano (Esp) à 14’29"
9 Wladimir Belli (Ita) à 15’14"
10 Kurt Van de Wouwer (Bel) à 18’35"
<< étape précédente | étape suivante >>