Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1904 > Présentation > Les forces en présence

Les forces en présence

- Quelques points de règlement
Tandis que le parcours ressemble à s’y méprendre à celui de 1903, il ne sera plus possible cette année de prendre le départ d’une étape après avoir auparavant abandonné.
On peut cette fois classer les coureurs en 3 catégories : ceux qui peuvent changer de vélo ; les «  poinçonnés » qui doivent effectuer tout le trajet avec la même machine et les « déshérités » qui doivent se débrouiller seuls.
Pour éviter les tricheries, le journal organisateur « L’Auto » annonce la multiplication des contrôles secrets de nuit. De même, une voiture (une « Cottereau ») suivra les hommes de tête.

-  La revanche
Par rapport à l’année dernière, les prix distribués aux participants sont réduits de moitié. La qualité des engagés s’en ressent.
La lutte pour la victoire doit se circonscrire entre le vainqueur sortant, le lensois d’adoption, Maurice Garin, 33 ans, dit « le Petit Ramoneur » et son adversaire malheureux de l’année dernière Hippolyte Aucouturier, 26 ans, né à Commentry, équipé d’un vélo "Peugeot".
Garin possède l’avantage de disposer d’une structure vouée à sa réussite. Plus précisément, l’équipe « La Française » conduite de main de maître par M. Delattre est également représentée dans la course par César Garin, le frère de Maurice, et par Lucien Pothier dit « le Boucher de Sens » (2ème de l’épreuve l’année précédente), tous deux acquis à la cause commune.