Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2001 > Etape par étape > Etape 10 : Aix les Bains - L’Alpe d’Huez

Etape 10 : Aix les Bains - L’Alpe d’Huez

209 km. 17 juillet 2001

- Le parcours : Cols de la Madeleine, du Glandon et de l’Alpe d’Huez.

- Armstrong, bien sûr

JPEG - 48 ko
En route vers un 3ème sacre ?

Nous avons, durant cette 1ère étape de montagne, découvert 2 facettes du talent de Lance Armstrong :
- Pendant la 1ère partie de l’étape, Armstrong s’est révélé comme étant un joueur extraordinaire.
Alors qu’il ne possédait plus que 2 coéquipiers (Heras et Rubiera) dans le Glandon, il simula un jour sans, le maillot ouvert et constamment positionné dans la 2ème partie du groupe, en totale contradiction avec ses habitudes. Il n’hésitera pas, après l’étape, à déclarer : « C’était du bluff, bien sûr ! Maintenant, dans le cyclisme, tout le monde voit tout, à cause de la télévision. Alors, parfois, vous êtes aussi obligé de jouer avec cela. Aujourd’hui, nous n’étions pas en position de faire le boulot. Donc, j’ai laissé travaillé les Télékom en donnant l’impression que je souffrais. Ce n’était pas établi dés le départ. J’ai pensé à ça dans la Madeleine en voyant la tournure de la course. Ensuite, j’ai joué au poker avec eux et j’ai gagné ».
-Dès le début de l’Alpe d’Huez, le véritable Armstrong était de retour.
Après un petit kilomètre d’ascension, à 13 kilomètres du sommet, l’américain a placé un démarrage fulgurant et c’était fini. Plus personne ne pouvait le suivre.
Il remportait l’étape et reléguait tous ses adversaires à 2’.
Pas question de maillot jaune pour l’instant. L’Américain ne pointe qu’en 4ème position à 20’ du leader mais les « échappés de Pontarlier » savent que leurs jours sont comptés.
Armstrong a gravi l’Alpe d’Huez en 38’01’’, c’est-à-dire en 26’’ de plus que Pantani en 1997. Mais,
ce qui a surpris une nouvelle fois les observateurs, c’est sa fréquence de pédalage infernale.
Avec lui, les gros braquets ne sont plus à la mode. Il a monté l’Alpe D’Huez sur un braquet raisonnable de 39x21 soit 3,95m. à chaque tour de pédalier.

- François Simon, maillot jaune
Il est rare que le 29ème d’une étape s’empare du maillot jaune. Et pourtant, c’est ce qui est arrivé aujourd’hui.
Stuart O’Grady qui possédait ce maillot au départ d’Aix-les-Bains n’a offert aucune résistance. Il a terminé à 33’ d’Armstrong tandis que Simon concédait 10’20’’ sur le vainqueur dans la montée finale.
C’est la consécration pour le dernier des Simon, le seul à ne pas avoir laissé son prénom dans les annales du Tour de France.
Après Pascal qui a abandonné le Tour 1983 le maillot jaune sur les épaules à cause d’une fracture de l’omoplate, après Régis vainqueur à Pau en 1985 et Jérôme vainqueur à Strasbourg en 1988, voici François !

- Kivilev se positionne
Le kazakh de Cofidis a réalisé également une bonne affaire en terminant 12ème de l’étape à 4’39’’ d’Armstrong. Il est désormais à la 2ème place du classement général, coincé à 11’54’’ de Simon (ce qui n’est pas rien), avec le souffle de l’américain dans le dos !

- Les français
Bravo à Laurent Roux (Jean Delatour) qui s’est échappé pendant 200 kms avec 2 autres coureurs. Il s’est fait rejoindre à 6 kms du sommet mais il a terminé l’étape à une brillante 7ème position.
Christophe Moreau s’est classé 4ème de l’étape à quelques secondes de Ullrich et de Beloki. Il est 6ème au classement général Tout va bien !
Laurent Jalabert a surmonté le syndrome des premiers sommets pour terminer 34ème à 11’.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Lance Armstrong (Usa) en 6h23’47"
2 Jan Ullrich (All) à 1’59"
3 Joseba Beloki (Esp)  à 2’09"
4 Christophe Moreau (Fra)  à 2’30"
5 Oscar Sevilla (Esp)  à 2’54"
6 Francisco Mancebo (Esp) à 4’01"
7 Laurent Roux (Fra) à 4’03"
8 Igor Gonzalez de Galdeano (Esp) m.t.
9 Roberto Laiseka (Esp) m.t.
10 Leonardo Piepoli (Ita)  à 4’07"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 François Simon (Fra) en 45h34’09"
2 Andrei Kivilev (Kaz) à 11’54"
3 Stuart O’Grady (Aus) à 18’10"
4 Lance Armstrong (Usa) à 20’07"
5 Joseba Beloki (Esp) à 21’42"
6 Christophe Moreau (Fra) à 22’21"
7 Jan Ullrich (All) à 22’41"
8 Igor Gonzalez de Galdeano (Esp) à 23’34"
9 Oscar Sevilla (Esp) à 24’07"
10 Santiago Botero (Col) à 25’52"
<< étape précédente | étape suivante >>