Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1954 > Etape par étape > Etape 11 : Bayonne - Pau

Etape 11 : Bayonne - Pau

241 km. 19 juillet 1954

- Parcours : Cols du Soulor et de l’Aubisque

- Bahamontès s’affirme
Federico Bahamontès dispute son 1er Tour de France.
A 26 ans, le tolédan débute dans le cyclisme et n’a remporté qu’une seule petite course en France : Nice - Mont Agel.
A Arrens, dès les 1ères pentes du col du Soulor, le strapontin de l’Aubisque, le régional de l’équipe du « Sud-Ouest » Valentin Huot attaque. Il passe en tête au sommet avec 40’’ d’avance sur Bahamontès.
Dans l’Aubisque couvert de brouillard, l’espagnol accélère, dépasse Huot à 4 km du sommet et passe en haut 1’ avant les hommes forts de ce Tour.
Bahamontès a atteint son objectif : marquer des points pour le Grand Prix de la Montagne. Il peut ensuite se laisser aller et terminer l’étape à 6’40’’ du vainqueur.

- Kubler prend tous les risques
En bas de l’Aubisque, 12 hommes se sont regroupés au prix, pour certains, d’une descente prodigieuse.
C’est le cas de Ferdi Kubler, lâché dans la montée et handicapé par des freins récalcitrants : « Hurlant comme un possédé, Ferdi fonçait dans les trous noirs. A plusieurs reprises, il quitta la route, roulant sur l’herbe, à ras du ravin. Chaque fois, il se rétablit miraculeusement. Il entraînait à sa suite des hommes qui, pour avoir des freins, n’avaient pas moins de mérite à suivre ce bolide ayant perdu la direction de sa machine. Il y avait Bauvin qui hurlait aussi fort : « Mais pas aussi vite, espèce de fou ! » (...) Quelle journée ! Et ma plus grande surprise, je l’éprouvai à l’arrivée, en retrouvant un Kubler calme, comme si rien ne s’était passé...Sans doute avait-il usé toutes ses réserves de dynamisme. Il me dit : « Ferdi, pas chance, cassé freins et 3 rayons. Glissé 3 fois, jamais tombé. » Diable ! Ferdi, pas de chance ? Alors, qu’appelle-t-on la chance ? » (Maurice Vidal).

- Wagtmans conserve le maillot
A l’arrivée à Pau, ce petit groupe de 12 hommes se dispute la victoire et les bonifications. C’est le belge Stan Ockers qui l’emporte devant Gilbert Bauvin, 2ème du général ce matin à 39’’ de Wagtmans. Le hollandais conserve donc son maillot pour 9 petites secondes !

JPEG - 37.5 ko
2ème victoire d’étape pour Ockers (après Rouen en 1950)

- Koblet, le perdant de la journée
Déjà blessé la veille, Hugo Koblet (4ème ce matin) était pointé à 4’30’’ au sommet de l’Aubisque. Dans la descente, il était encore victime d’une chute.
Courageusement, "le pédaleur de charme" du Tour 1951 avait réussi à limiter les dégâts (19ème à 1’54’’ d’Ockers à Pau) mais l’avenir ne s’annonçait pas bien...

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Constantin Ockers (Bel) en 6h54’24’’
2 Gilbert Bauvin (Fra)
3 Ferdinand Kubler (Sui)
4 Louis Bobet (Fra)
5 Fritz Schaer (Sui)
6 Jan Nolten (PB)
7 Jean Mallejac (Fra)
8 Wout Wagtmans (PB)
9 Richard Van Genechten (Bel)
10 Charly Gaul (Lux) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Wout Wagtmans (PB) en 65h28’38’’
2 Gilbert Bauvin (Fra) à 9’’
3 Louis Bobet (Fra) à 1’2’’
4 Fritz Schaer (Sui) à 2’1’’
5 Hugo Koblet (Sui) à 3’1’’
6 Ferdinand Kubler (Sui) à 7’’
7 François Mahé (Fra) à 11’49’’
8 Wim Van Est (PB) à 12’
9 Constantin Ockers (Bel) à 12’46’’
10 Charly Gaul (Lux) à 15’37’’
<< étape précédente | étape suivante >>