Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1951 > Etape par étape > Etape 16 : Carcassonne - Montpellier

Etape 16 : Carcassonne - Montpellier

192 km. 20 juillet 1951

- La défaillance de Coppi
On peut dire que Zaaf a marqué le Tour de son empreinte. C’est lui qui, indirectement, est à l’origine de l’effondrement de Fausto Coppi. Mais, reprenons les faits :
Les cols des Sales (km 37) et des Usclats (km 55) sont gravis au train sous une chaleur accablante. Dans la descente, l’Algérois attaque, suivi par le maillot jaune Koblet, les tricolores Géminiani (3ème du général), Barbotin, Gauthier et L. Lazaridès auxquels il faut ajouter Marinelli, Labeylie et Weilenmann (qui se relèvera bientôt). Les Italiens flairent le mauvais coup. Coppi (4ème du général à 5’9’’) et son équipier Milano se lancent à leurs trousses mais, à Colombières-sur-Orb (km 93), le campionissimo se relève, épuisé. Binda, le directeur sportif transalpin, ordonne alors à 5 gregarii (dont Biagioni, 6ème du général ce matin) de l’attendre. Malade, suffoquant sous la chaleur, livide sur sa machine, Coppi tient coûte que coûte à terminer dans les délais. Chose faite mais plus question d’espérer une place d’honneur à Paris. Le retard ? 33’33’’ ! Le voici relégué à la 17ème place du général.

JPEG - 16.5 ko
Pezzi asperge d’eau son leader mais cela ne suffira pas...

- Excellente journée pour Koblet
Devant, les 8 fuyards s’entendent parfaitement : 3’5’’ d’avance sur le peloton au km 100. Il est temps de réagir, se disent Bartali, Magni et Bobet qui tentent de revenir à partir de la Tour-sur-Orb (km 114). Le col de la Baraque de Bral (km 128) fait office de juge de paix. Au sommet, Koblet, Géminiani, L. Lazaridès, Barbotin et Marinelli ont fait le break et sont partis pour se jouer la victoire au sprint. Le maillot jaune s’impose pour la 4ème fois cette année et empoche la minute de bonification. Excellente opération pour lui ! Et ce d’autant plus que Bauvin, 2ème du général ce matin, termine 18ème de l’étape à 12’. Le Nancéen se fait doubler au classement par 2 hommes de l’équipe de France, Géminiani et Lucien Lazaridès.
Quant à Bartali et Bobet, ils y ont peut-être cru un instant, lorsqu’ils ont basculé au sommet du col de la Baraque de Bral avec 2’ de retard. Mais le nombre fait la force, et c’est plus de 4’ après Koblet qu’ils coupent la ligne à Montpellier.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Hugo Koblet (Sui) en 5h27’14’’
2 Jacques Marinelli (Fra)
3 Raphaël Geminiani (Fra)
4 Lucien Lazaridès (Fra)
5 Pierre Barbotin (Fra) t.m.t.
6 Gino Bartali (Ita) à 4’14’’
7 André Labeylie (Fra)
8 Louis Bobet (Fra) t.m.t.
9 Constantin Ockers (Bel) à 5’34’’
10 Marcel Verschueren (Bel) m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Hugo Koblet (Sui) en 91h9’37’’
2 Raphaël Geminiani (Fra) à 1’32’’
3 Lucien Lazaridès (Fra) à 8’29’’
4 Gilbert Bauvin (Fra) à 13’21’’
5 Gino Bartali (Ita) à 18’7’’
6 Nello Lauredi (Fra) à 20’14’’
7 Pierre Barbotin (Fra) à 22’48’’
8 Louis Bobet (Fra) à 22’54’’
9 Marcel Demulder (Bel) à 23’48’’
10 Constantin Ockers (Bel) à 25’19’’
<< étape précédente | étape suivante >>