Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1951 > Présentation > Les forces en présence

Les forces en présence

- L’Italie revient en force
Les italiens s’étaient retirés du Tour 1950 outrés du comportement anti-sportif de certains supporters français. La bouderie n’a pas duré bien longtemps puisque les voici de retour et avec la grosse armada, qui plus est !
Jugez-en plutôt : Gino Bartali, vainqueur en 1938 et 1948, est encore sur le pont à 37 ans. Fiorenzo Magni l’accompagne.
Fausto Coppi, lauréat en 1949, également mais le Campionissimo n’est vraiment pas dans les meilleures dispositions psychologiques : il vient de perdre il y a 3 jours son frère Serse Coppi (vainqueur discuté de Paris - Roubaix en 1949), victime d’une chute lors du Tour du Piémont !

- Après Kubler, pourquoi pas Koblet ?
Le dernier vainqueur de la Grande Boucle Ferdi Kubler a déclaré forfait après avoir réalisé une belle saison, ajoutant à son palmarès la Flèche wallonne, le Tour de Romandie et le Tour de Suisse.
Les helvètes ont cependant une autre carte maîtresse dans leur jeu : Hugo Koblet, vainqueur du Giro en 1950.
A 26 ans, il semble moins en forme cette année (battu par Kubler lors de leurs rendez-vous nationaux, 6ème du Giro).
Peut-être s’est-il particulièrement préparé pour le mois de juillet ?

- Et si c’était l’année Bobet ?
3ème du Tour l’année dernière, Louison Bobet a réalisé une première partie de saison de grande classe : 1er de Milan - San Rémo ; 2ème de Paris - Roubaix ; champion de France pour la 2ème année consécutive !
L’équipe de France peut compter sur lui mais peut-être également sur Raphaël Geminiani, 4ème du Tour 1950.
Jean Robic n’est toujours pas le bienvenu à l’intérieur de cette formation tricolore et c’est dans l’équipe de Paris qu’on le retrouve cette fois, en franc-tireur comme d’habitude.